Renaissance:

Alimentation                                                          Habillement et loisirs

La nourriture n'a jamais était abondante et chacun vivait dans la crainte de manquer de nourriture. Les céréales étaient la base de l'alimentation. Elles permettaient de faire du pain, des soupes, des bouillie et des galettes qu'on accompagnait de quelques légumes cuits à l'eau. On ne mangeait de la viande, du beurre, du lait et des œufs que lors de grandes occasions. L' eau n'était pas toujours potable. On buvait du vin, du cidre ou de la bière. Selon les régions, des pommes et des baies sauvages complétaient le menu. Les jardiniers tentaient de cultiver des tomates, du maïs de pomme de terre des haricots. La nourriture était mal équilibrée; la population ne mangeait pas assez de viande et de légumes. Les gens souffraient de scorbut; les gencives mourraient. Ils souffraient aussi de diarrhée et de rachitisme, maladie qui déforme les os.

Une alimentation équilibrée

HABILLEMENT

Pendant plusieurs années on portait des vêtements de lin en hiver comme en été. Ceux qui en avaient les moyens pouvaient changer de formes et de couleurs de vêtements chaque année. Ils suivaient la mode.

LOISIRS
La soule était un sport très répandu au Moyen Âge et à la Renaissance, et attirait principalement les gens issus des classes populaires. Il s’agissait d’un sport d’équipe consistant à faire passer un ballon entre deux poteaux ou à l’apporter à un endroit précis du terrain. Ce sport a probablement mené, bien des années plus tard, au rugby et du football européen.

Le jeu de Paume, ancêtre du tennis, était également un jeu très apprécié. Ce sport très douloureux pour les mains mena à l'invention de la première raquette.

Habits de la Renaissance

Jeu de paume