Invention de l'imprimerie

Présentation de Johann Gutenberg

Johann Gutenberg est né à Mayence en Allemagne vers 1400.Il était orfèvre (c’est celui qui fabrique : des assiettes, les vaisselles de tables…) Mais il travaillait aussi sur les pierres précieuses. Grâces à ses connaissances il a inventé le presse-vis-à-bois. Mais il est mort à Mayance en 1468 sans avoir connu sa célébrité. On ne possède pas de lettres ni de signatures de lui, mais on pense qu’il a fait le métier d’imprimeur de 1450 jusqu’à sa mort en 1468. Donc 18 ans.


Avant l'imprimerie

Avant que Gutenberg invente l’imprimerie on écrivait les livres à la main. Les moines étaient les seuls à savoir écrire. Les bourgeois, les paysans et même les nobles ne savaient ni lire, ni écrire. Et pour écrire un texte de 200 pages, les moines copistes avait besoin de plus de 3 mois pour tout écrire. Grâce au presse-vis-à-bois
l’invention de Gutenberg,300 pages étaient imprimés par jours. Le livre le plus connu de Gutenberg est une Bible qui a été réalisé en 1454.

 

Quelques photos

Dans l'imprimerie

lettre

Découverte au pays-bas

Lors de son voyage au Pays-Bas. Il devint ami avec un Hollandais très amoureux d’une jeune femme, mais n’ose pas lui dire qu’il l’aime. Pendant une ballade dans la campagne son ami grave le nom de sa bien-aimée sur un tronc d’arbre. Il découpe les lettres et les rapporte chez lui. Il les dispose bien aligner sur du papier et le lendemain il découvre que la sève qui était dans l’écorce à couler et à imprimé le nom sur le papier. Le jeune homme essaie alors de mettre de l’encre à la place de la sève et montre sa découverte à Gutenberg. Gutenberg retourne à Strasbourg et se met directement au travail. Il fait des lettres en bois mais cela ne lui plait pas entièrement. Il fabrique alors des moules et fait couler du plomb qui devient une lettre après le démoulage. Ces lettres sont résistantes et réutilisables, ce qui est un avantage.

 

 


Comment fonctionne le presse-vis-à-bois

1.    Fabriquer le moule.

2.    Faire couler un mélange de plomb, d’étain et d’antimoine dans le moule.

3.    À partir d’un seul moule on fait des milliers de lettres.

4.    On range les lettres lignes par lignes en suivant le modèle.

5.    On place ses lettres sur un grand cadre. Des milliers de lettres vont tenir dessus sans se mélanger ni se renverser.

6.    On tamponne les lettres avec de l’encre noire et grasse.

7.    On pose une feuille sur le cadre.

8.    On glisse le cadre dans le presse-vis-à-bois.

9.    On presse de façons régulières.

10.   On ressort le cadre du presse-vis-à-bois et voilà c’est fini !